DMZpace @ Centre Culturel Coréen Paris

L’exposition « Negotiating Borders – Real DMZ Project » à Paris présente DMZpace  d’Hybrid Space Lab, un projet qui déploie le potentiel de la zone frontalière en tant que site de blessures historiques et de nature florissante.

Exposition
DMZpace

du 10 Septembre au 6 Novembre 2020
@ Centre Culturel Coréen Paris

Negotiating Borders

Le projet DMZpace d’Hybrid Space Lab est part de l’exposition « Negotiating Borders » du « Real DMZ Project » au Centre Culturel Coréen de Paris, qui présente le travail d’un groupe d’artistes établis de la scène artistique contemporaine internationale.

Le pavillon DMZpace conçu par Hybrid Space Lab sert d’outil pour déplier les couches complexes du site et d’instrument de recherche et de traitement de son histoire traumatique.

C’est aussi la porte d’entrée pour apprécier historiquement la façon dont la région est devenue fortuitement l’habitat idéal pour les grues, symboles de paix, véhiculant un potentiel régénérateur de la nature des paysages stériles et conflictuels.

Accélérateur de perception

Une (infra)structure triangulaire comme topographie artificielle sert d’accélérateur de perception pour la vue panoramique de Soi-san. Située maintenant dans la zone de control civil près de la DMZ, la colline de Soisan était bien auparavant un poste par lequel des messages se transmettaient par signaux de feux. Plus tard, elle surplombe Cheorwon, ville de 38 000 habitants en 1945, entièrement détruite pendant la guerre de Corée. En raison de son emplacement stratégique, Soisan accueille un observatoire de l’armée américaine désormais désaffecté.

Le pavillon DMZpace sert d’outil pour déplier les couches complexes du site et d’instrument de recherche et de traitement de son histoire traumatique— c’est aussi la porte d’entrée pour apprécier historiquement la façon dont la région est devenue fortuitement l’habitat idéal pour les grues, symboles de paix, véhiculant un potentiel régénérateur de la nature.

Un environnement
à la fois
militaire et naturel

L’exposition au Centre Culturel Coréen présente des travaux s’articulent autour du scénario hypothétique d’une ère de paix future, englobant des thèmes tels que paysages et villages, se rapportant à un environnement à la fois militaire et naturel.

Territoire unique
 et complexe

S’engageant sur ce territoire unique et complexe, les artistes les artistes confrontent leurs sensibilités et perceptions et les réalités de la péninsule coréenne divisée.

70e anniversaire
de la
guerre de Corée

Se déroulant dans le cadre du 70e anniversaire de la guerre de Corée, l’exposition qui se tient à Paris propose une vision artistique reliant le passé, le présent et l’avenir de la DMZ.

Fondé en 2012 par la commissaire d’exposition Kim Sunjung, directrice de la Fondation de la Biennale de Gwangju et du Art Sonje Center, “Real DMZ” est un projet d’art contemporain en cours axé sur des recherches menées sur la zone démilitarisée (DMZ) entre la Corée du Sud et la Corée du Nord, se faisant face à la frontière du 38e parallèle. “Real DMZ Project” offre une perspective critique sur les paradoxes entourant la zone démilitarisée au sein de la péninsule coréenne.

Artistes participant

Kyungah HAM, Chan-Kyong PARK, Kyung jin ZOH & Hye ryeong CHO, Hybrid Space Lab (Elizabeth Sikiaridi et Frans Vogelaar), Jung heun KIM, Lee Bul, Mikael LEVIN, Joung-ki MIN, Project DMZ, Donghyuk SHIN